Environnement : Nicolas Hulot pense que les riches doivent donner l’exemple

Et si, plutôt que de taxer toujours plus ceux qui peinent à boucler leurs fins de mois, on se tournait de temps en temps vers ceux qui peuvent se permettre plus facilement de changer de véhicule, de décider de tenter une autre manière de consommer : les plus nantis ?

Il était nerveux, le chantre de la transition climatique, ce jeudi soir sur France 2.  Nerveux sans doute parce qu’usé par sa brève expérience du pouvoir, probablement aussi parce que derrière le phénomène Gilets jaunes pointe une critique acerbe de cette Taxe carbone qu’il a portée du temps pas si lointain où il marchait dans les pas d’Emmanuel Macron. Nerveux mais toujours aussi passionné par le sort de l’humanité et des écosystèmes mis à mal depuis déjà trop longtemps. « Il faudrait que les plus aisés donnent l’exemple », a-t-il asséné alors qu’il débattait avec un Gilet jaune.

 Alléluia ! Enfin, quelqu’un l’a dit. Il reste bien sûr à trouver le moyen d’inciter les gens les plus visibles médiatiquement, ceux aux portefeuilles les mieux garnis et ceux aux réseaux sociaux les plus suivis (ce ne sera pas très compliqué à lister, ce sont souvent les mêmes…), à faire le pari du changement de paradigme. Ceci fait, ils feront automatiquement le buzz. Et comme la mécanique est bien huilée, tous leurs suiveurs, leurs fans, leurs adeptes, tenteront de marcher sur leurs traces.

 Vous avez réellement des doutes ou c’est de l’humour ?… Non, parce que si vous avez des doutes, posez-vous donc la question du pourquoi Charlize Theron paraît dans les publicités Dior, ce qui fait que la surréaliste famille Kardashian est tant imitée (hélas pour certains fessiers chirurgicalement grossis pour ressembler à l’immensité de l’idole) ou comment un simple geste de la main d’un Antoine Griezmann suffit à booster la vente de lames de rasoirs !

Une transition dans la joie

Oui, les gens, nous tous, aimons pouvoir nous identifier à nos héros. Pas jusqu’à revêtir un costume Spiderman (quoique…) mais on trouvera forcément très tendance de rouler en voiture à vapeur comme Johnny Depp, de voyager à douze dans une Smart Fortwo comme Black M et ses potes ou de manger des galettes d’argile en position du lotus dégoulinant comme Gwyneth Paltrow. Et on sera tenté de faire comme eux. C’est ainsi dans notre société de la surconsommation érigée en divinité.

Alors non, il n’a pas tort Nicolas Hulot. Si seulement les plus riches et les plus connus voulaient donner l’exemple, la transition énergétique serait largement accélérée, sans heurts et sans doute même dans l’euphorie des fans guettant la montée des marches de Cannes par Lady Gaga.

Il reste tout de même un écueil, et de taille. Comment convaincre les plus riches de troquer la Bugatti Veyron contre un prototype de voiture à hydrogène ne dépassant pas les 130 km/h, de mettre en cale sèche le yacht et ses 100.000 litres de fuel par semaine de navigation pour passer au voilier et son petit moteur annexe, ou de laisser sur le tarmac le jet privé pour monter dans un vol régulier ?

Comme l’a lancé Hulot avant de quitter l’antenne : « Je déclare l’ère de l’utopie ouverte ! »…

(Photo Bruno Magnien)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s